FIA logoFIM logo

SKYLER HOWES

(usa) 1.90m / 85kg

Loisirs

MTB, rock climbing, snowboarding, jet skiing, fishing

Sponsors

Husqvarna Factory Racing, Rebellion Timepieces

Véhicule

Brand: Husqvarna
Model: FR 450 Rally
Performance tuner: Husqvarna Factory Racing
Assistance: Husqvarna Factory Racing
Class: Rally GP

Palmarès

2022: Abu Dhabi Desert Challenge (10th), Silver State 300 (1st), Vegas to Reno (1st), Rallye du Maroc (1st), Sonora Rally (1st)
2021: Sonora Rally (2nd), Rally Kazakhstan (10th), Silk Way Rally (2nd), Morocco Rally (12th)
2020: Silver State 300 (1st, Solo), Sonora Rally (2nd), Andalucia Rally (15th)
2019: Sonora Rally (2nd), Morocco Desert Challenge (1st), Serres Rally, Best In The Desert (1st, Open Pro), Vegas to Reno (1st, Solo)
2018: Sonora Rally (1st), Dakar Challenge (1st), Baja Rally (1st)
2017: USRA Desert (1st), Baja 1000 (5th)
2015: ISDE Slovakia (2nd)
2012: AMA National Hare and Hound 250 (1st)
2008: USRA Desert 125 (1st)
5-time Reno Rally Winner

« Je vise la victoire »  

En quelques années seulement, Skyler Howes est passé du statut de privé prometteur à celui de l'un des meilleurs motards du rallye. Il se présente d’ailleurs au Dakar 2023 comme un véritable prétendant au titre. L'Américain s’est fait seul, gravissant les échelons amateurs pour finalement décrocher un contrat d'usine avec Husqvarna en avril 2021. L'époque où Skyler était obligé de vendre ses biens pour financer sa participation au Dakar est révolue, même si le trentenaire admet qu'il lui a fallu du temps pour passer mentalement du statut de privé à celui de professionnel. Il a désormais le luxe de se préparer correctement à l'une des épreuves les plus difficiles dans l’univers des sports mécaniques. Depuis l’an dernier, il travaille avec un nouvel entraîneur personnel, Nick Chase, l'un des meilleurs triathlètes des États-Unis, et il a passé des heures à s’affuter avec Husqvarna. Cet investissement accru dans l'entraînement et la préparation porte déjà ses fruits. En octobre, Skyler a surclassé des vainqueurs du Dakar comme Kevin Benavides, Sam Sunderland et Ricky Brabec pour remporter le Rallye du Maroc, l'une des épreuves les plus difficiles du championnat du monde des rallye-raids. Il a ensuite pris l'avion pour rentrer en Amérique, chargé une camionnette et conduit pendant 12 heures jusqu'à la ligne de départ du Rallye Sonora -une nouvelle addition au calendrier W2RC en 2023- où il a triomphé en remportant les cinq étapes. Ses récents exploits ont même incité sa ville natale de St. George, dans l'Utah, à proclamer la ‘’Journée Skyler Howes’’ en son honneur le 4 novembre. Les débuts du pilote américain sur le Dakar, en 2019, n’ont toutefois pas été simples. Skyler reconnaît qu’à l’époque le stress de la course l’a déstabilisé, lui valant une chute et une luxation de l’épaule. Blessé au cou trois mois avant le départ du Dakar 2020, il a tout de même conclu sa deuxième participation sur une solide neuvième place au classement général pour le compte de l'équipe Klymciw Racing. Cela a incité Bart van der Velden à lui proposer de rejoindre l'équipe BAS Dakar KTM pour l’année suivante. L'Américain a terminé cinquième, paraphant dans la foulée un contrat de trois ans avec Husqvarna. Le Dakar 2022 s'est soldé par une déception, Skyler Howes chutant lors de la cinquième étape. Pas de quoi refroidir les ambitions du pilote américain qui, cette année, ne vise rien d’autre que la victoire.  

« Finalement, je suis encore un peu nouveau sur le Dakar. Certains gars le disputent depuis très longtemps, il y en a même qui évoquent des souvenirs de 2011 ! Quand je pense d’où je viens et tout ce que j’ai dû faire pour en arriver là... les leçons ont vraiment été précieuses. J'ai toujours dû faire plus avec moins. Par le passé, je me réveillais, j'allais au travail et je me concentrais sur les moyens à mettre en œuvre pour pouvoir participer à la course. Préparer mes motos, toute la logistique derrière tout ça… L'entraînement passait toujours au second plan. Aujourd’hui, c'est le contraire. Avec l'équipe, tout est pris en charge. Mon travail consiste à m'assurer que mon corps et mon esprit sont préparés à 100% et concentrés pour la course. J'ai pourtant encore plein de choses à apprendre. J'étais super, super fier de gagner au Maroc. Cette victoire est liée à la préparation de l'équipe et à la confiance que j’avais sur la moto. L’an dernier, c’était mon premier Dakar en tant que pilote d'usine. Je travaillais avec Marc [Coma] et Jordi [Viladoms], et nous avions une très bonne stratégie, qui m'a mis dans une position parfaite. Je me sentais vraiment bien sur la moto. Mais sur le Dakar, on n’est jamais à l’abri de rien. C’est comme ça que j'ai pris une grosse compression dans les dunes. Quand l'ambiance est bonne et que je profite de mon expérience, c'est là que je roule le mieux. Je vise la victoire, mais je ne veux pas que cela me bloque. Je me nourris beaucoup de la positivité et de l'envie d'aller de l'avant, plutôt que de regarder le passé et de voir ce que j'ai fait de mal. Je me réjouis vraiment des étapes plus longues et d'un Dakar plus long. C'est ce que j'aime le plus dans les rallyes : passer de longues journées sur la moto. Mais il faut toujours aller d'un virage à l'autre, courir kilomètre après kilomètre, garder sa concentration mentale. »

Classement 2023

Total Dakar Abu Dhabi Desert Challenge Sonora Rally Desafio Ruta 40 Rallye du Maroc
24 24
(3.)
- - - -