FIA logoFIM logo

Alexandre WINOCQ

(fra) 1.87m / 74kg

Loisirs

rallye, cheval, course à pied

Véhicule

Marque : Toyota
Modèle : Hilux EVO+
Motorisation : 2 755 cc diesel
Poids : 1 235kgs
Longueur : 4,50 m
Préparateur : Overdrive Racing
Assistance : Overdrive Racing
Classe : Ultimate T1+ FIA

Palmarès

2024 : 4e (2 victoires d’étape, copi. de G.Chicherit)
2023 : 10e (2 victoires d’étape, copi. de G.Chicherit)
2022 : abandon étape 12 (copi. de G.Chicherit)
2021 : 5e (copi. de N.Roma)
2020 : abandon (copi. de R.Dumas)
2016 : abandon (copi. G.Chicherit)
2015 : 45e (copi. de G.Chicherit)
2014 : Abandon (copi. de G.Chicherit)
2013 : 23e (copi. de R.Delahaye)
2009 : 13e (copi. d’E.Vigouroux)
2006 : 51e (copi. d’E.Vigouroux)
2004 : 26e (copi. d’E.Vigouroux)
2003 : 14e (copi. d’E.Vigouroux)
2002 : Abandon (copilote)
2001 : Abandon (copilote)
2000 : participation en quad
1999 : mécanicien

 Le Dakar occupe une place à part au carrefour des multiples vies de Guerlain Chicherit. Le jeune homme de Tignes est très vite rentré dans la catégorie des touche-à-tout ultra talentueux. Champion du monde de ski extrême, le montagnard également doté d’un coup de volant monstrueux repéré sur ses premières expériences en rallye (J-WRC) a découvert le Dakar en 2005 : 49ème. Remarqué par le Team X-Raid, le blondinet le plus rapide du plateau a donné des gages de compétitivité en 2006, terminant 9ème du général. Ensuite, le parcours de Guerlain sur le Dakar n’a pas manqué de rebondissements, quelquefois trop spectaculaires pour ce que ses voitures ne pouvaient supporter. Pour autant, il s’est toujours distingué par son panache et affiche sur son CV une 5e place en 2010… et l’éventail quasi-complet des galères que l’on peut expérimenter sur le Dakar. Depuis son abandon en 2016 après s’être épuisé à tenter de pousser le Buggy Zebra conçu par X-Raid jusqu’à l’arrivée, Chicherit s’est momentanément éloigné du rallye de son cœur, mais a multiplié les activités. C’est essentiellement en tant qu’entrepreneur que s’épanouit maintenant le Savoyard, en gardant sa polyvalence comme un atout majeur. Investi dans l’immobilier, il a développé un concept hôtelier haut de gamme en montagne. Son intérêt pour l’automobile l’a aussi conduit à créer son écurie de course, et son implication est résolument orientée vers la nécessité d’apporter des solutions de transition énergétique tous azimuts, dans les sports mécaniques et bien au-delà. En fondant le groupe industriel GCK, Chicherit s’inscrit dans une démarche d’avenir, déjà ancrée dans le présent puisque les véhicules à hydrogène ou « rétrofités » sortis de ses ateliers s’intègrent dans les dispositifs de transport de plusieurs collectivités : des dameuses pour les pistes de l’Alpe d’Huez, de l’électrique pour les navettes de croisière du lac d’Annecy, une flotte de bus pour la région Auvergne-Rhône-Alpes, etc. En attendant de pouvoir présenter le premier 4x4 à hydrogène susceptible de s’imposer sur le Dakar, Chicherit et son copilote Alexandre Winocq ont bel et bien repris un rythme de champions. D’abord avec le Hunter de BRX qu’ils ont mené à la victoire sur le Rallye du Maroc 2022 avant de prendre la 10e place du Dakar, avec deux victoires de spéciales à la clé. Cette année, l’instinct de Guerlain lui a indiqué le chemin de l’écurie Overdrive, pour prendre en mains le Toyota Hilux qui a fait les preuves de sa fiabilité et de sa compétitivité en s’imposant à trois reprises, piloté par Al Attiyah. Pour apporter sa touche personnelle, le nouveau co-capitaine de l’équipe avec Yazeed Al Rajhi a choisi pour sa voiture les même couleurs que le cascadeur Colt Seavers dans la série L’homme qui tombe à pic… Et si c’était l’arme fatale ?

Classement 2024

Total Dakar Abu Dhabi Desert Challenge BP Ultimate Rally-Raid Desafio Ruta 40 Rallye du Maroc
64 30 + 26
(3)
0 + 8
(-)
- - -